Prérequis du consultant : ne pas se contenter de ce que l’on nous dit

15ème vidéo de la série “ Consultant en risques psychosociaux ”, par Bénédicte Haubold, experte en risques psychosociaux (RPS) et fondatrice du cabinet Artélie Conseil.

Au cours d’une mission il ne faut surtout pas se contenter de ce qu’on nous dit. Car lorsqu’on rencontre des gens, ils nous disent ce qu’ils ressentent émotionnellement.
De ce fait, la réalité est totalement travestie par ce prisme émotionnel qui peut avoir une forte influence, surtout dans des situations à forts enjeux. Bien qu’également, certaines personnes puissent dire intentionnellement des choses qui soient en déphasage avec la réalité.

Le décalage avec la réalité

Le point essentiel à observer à ce niveau, c’est de voir en quoi consiste ce décalage avec la réalité.
Je vous donne un exemple que j’ai vécu ce jour même :
un bon nombre d’ouvriers pensaient que l’usine allait être vendue très rapidement et que le groupe voulait absolument s’en dessaisir. Or, en interrogeant le Comité de direction, on me fait état d’un grand nombre d’investissements qui ont été réalisés, qui engagent le futur et qui tendent à démontrer que l’objectif n’est absolument pas de se dessaisir de l’usine pour le moment.

Devant un décalage aussi important, il va falloir d’une part, rencontrer un certain nombre de personnes selon un tirage au sort, tel que ça a déjà été évoqué auparavant.
D’autre part, il va falloir recouper avec des éléments très factuels, des documents, des PV … pour se faire une opinion.

Ainsi, voici en quoi consiste votre recherche tout au long de nos audits.

consultant en risques psychosociaux

Site internet www.artelieconseil.com

Retrouvez toutes mes vidéos : https://www.youtube.com/channel/UCBIcBs5POY5sKd58vanRYIQ